Acné et Pilule - Skin & Out

Acné et pilule : quels liens ?

En 2019, Amélie et Fleur ont arrêté la pilule, et ont vécu tous les hauts et les bas qui viennent avec cette transition, dont les fameux boutons rebond qui sont arrivés en nombre.

Avec du recul, on sait aujourd’hui que la prise d’une pilule peut être accompagnée, tout comme la transition post-pilule peut être préparée et suivie afin de limiter les potentielles carences et l’effet rebond.

Mais avant ça, on voulait surtout t’expliquer quels peuvent être les liens entre l’acné et la pilule, en exposant les mécanismes de la pilule d’une part, et les conséquences que peut représenter la prise d’une pilule contraceptive si tu es sujette à l’acné ou si tu as/as eu de l’acné.

Pour bien comprendre l’action de la pilule

La première fonction de la pilule est de délivrer une dose d’hormones synthétiques plus importante que la dose naturellement produite par ton corps.

Cette dose d’hormones synthétiques fait croire au cerveau qu’il y a assez d’hormones en circulation dans le sang, et qu’il n’est donc pas nécessaire que les ovaires en produisent.

La production d’hormones naturelles s’arrête et le cycle d’ovulation, et la possibilité de tomber enceinte est donc fortement réduite.

D’une certaine façon on peut dire que la pilule arrête la connexion cerveau-ovaires et pousse les ovaires à rentrer phase “d’hibernation”.

Pourquoi la pilule peut aider à réduire les boutons ?

Certaines pilules contiennent des hormones œstrogènes et/ou des progestatifs de synthèse qui ont la capacité de réduire ou de bloquer l’action des hormones androgènes dans le corps.

Mais quel est le rapport ? La glande sébacée de la peau est un organe sensible aux hormones. Ces glandes produisent du sébum sous l’influence des hormones androgènes.

Les hormones androgènes, dont la testostérone, sont des hormones stéroïdes mâles sécrétées par les testicules, les ovaires et les glandes surrénales.

Or, une surproduction, une sensibilité ou un défaut de conversion de ces hormones androgènes stimulent la production de sébum, point de départ de la formation de boutons d’acné.

Si la pilule peut bloquer l’action des hormones androgènes, elle permet donc de limiter la surproduction de sébum et donc des boutons.

Pourquoi les boutons peuvent-ils revenir après l’arrêt de la pilule ?

Premièrement, lorsque tu arrêtes de prendre la pilule contraceptive (mais ça marche aussi pour les autres moyens de contraception hormonaux), ton corps va devoir rétablir son équilibre hormonal naturel.

  • Le cerveau reprend progressivement le contrôle de la production hormonale naturelle. Il envoie à nouveau des informations hormonales aux ovaires.
  • Les ovaires reprennent leur fonctionnement normal avec notamment la production des oestrogènes, la progestérone, les hormones androgènes, et en rétablissant donc les cycles menstruels (coucou les règles).

La surproduction, la sensibilité ou le défaut de conversion de ces hormones androgènes présent hors pilule peut alors apparaître de nouveau, entraînant une surproduction de sébum, point de départ de la formation du bouton.

  • Le foie, qui était chargé de métaboliser les hormones synthétiques contenues dans la pilule, cherche alors à les éliminer. Si le foie est surchargé, il pourra chercher une autre porte de sortie, qui est la peau !
  • La prise prolongée de la pilule peut aussi entraîner des carences en certains micronutriments comme le zinc (sébo-régulateur), le magnésium (anti-fatigue et anti-stress) ou les vitamines du groupe B (essentielles à la production d’énergie).

Tous ces éléments sont essentiels à l’équilibre hormonal. Il est donc possible que l’acné réapparaisse dû à ces carences.

Si tu souhaites en savoir plus, on t’invite à lire notre article dédié à ce sujet : L’acné hormonale et l’arrêt de la pilule contraceptive.

Si je souhaite ou doit prendre la pilule pour X raisons

Comment bien choisir sa pilule

Même si la pilule peut avoir un lien avec l’apparition des boutons pour certaines d’entre nous, il est possible que ça ne soit pas du tout le cas, tout comme il est possible que la pilule soit, pour X ou Y raisons personnelles ou médicales, prescrite de manière presque obligatoire.

Dans ce cas, on te conseille vivement de te renseigner auprès d’un professionnel de santé sur quel type de pilule contraceptive est adaptée à tes besoins.

Sur le marché, il existe différents types de pilules, chacune avec des dosages et des mécanismes d’action différents :

  • Les pilules combinées : elles contiennent une combinaison d’hormones synthétiques, généralement des œstrogènes et des progestatifs. Elles sont prises quotidiennement pendant 21 jours, suivies d’une pause de 7 jours. Ce sont souvent ces pilules qui sont proposées car grâce à l’action combinée des hormones, elles freinent la stimulation des glandes sébacées à l’origine de la production du sébum.
  • Les pilules progestatives : elles ne contiennent que des progestatifs synthétiques, sans œstrogènes. Elles sont prises tous les jours sans interruption.
  • Les pilules en continu : ces pilules sont prises sans interruption, les saignements menstruels sont réduits à des saignements légers ou peuvent même être totalement supprimés. Ces pilules peuvent être proposées en cas d’acné liée aux cycles menstruels.
  • Les pilules à dose réduite : avec des dosages plus faibles en œstrogènes et/ou progestatifs, ce qui peut être une option pour les femmes en cas d’effets secondaires indésirables avec des doses plus élevées d’hormones.

Comment bien l’accompagner

Comme nous l’avons évoqué précédemment, la pilule peut entraîner des carences en zinc (sébo-régulateur), le magnésium (anti-fatigue et anti-stress) ou les vitamines du groupe B (essentielles à la production d’énergie).

Il est donc important de travailler sur ces potentielles carences, soit par l’alimentation, soit grâce à la prise de certains compléments alimentaires.

En quoi notre solution peut t’aider

Finalement, que tu prennes la pilule ou que tu souhaites l’arrêter, nous te recommandons notre solution Bento qui va de la peau jusqu’à l’assiette qui t’aidera à cibler certains axes spécifiques à l’arrêt de la pilule : équilibre hormonal, détoxification, carences…

  • Clean IN contient du DIM (diindolylmethane) extrait du brocoli. Il peut aider à améliorer l’acné post-pilule en bloquant les récepteurs aux androgènes. Il contient aussi des probiotiques.

Ce sont des milliards de bactéries qui contribuent à maintenir un environnement sain dans ton tube digestif. Les probiotiques sont la base pour bien absorber toutes les bonnes choses que tu mets dans ton assiette et éviter l’inflammation d’origine digestive.

  • Clear IN t’apporte du zinc, un super allié de la peau. Antimicrobien, le zinc aide à réguler l’enzyme 5-alpha-réductase, réduisant ainsi la DHT (forme active de la testostérone).

Il contient également de l’extrait de graines de lin qui contribue au bien-être hormonal. La vitamine E et les oméga-3 EPA / DHA sont là pour t’apporter quotidiennement une bonne dose d’antioxydants.

  • Si et seulement si tu as arrêté la pilule, notre tisane Arrêt Pilule Feed IN est le super allié de ta peau et de ton corps pour accompagner sereinement l’arrêt de la pilule. Cette tisane aide ton corps à bien vivre l’arrêt de la pilule en refusant les boutons rebond qui peuvent apparaître avec cette transition.

Ses plantes sauvages équilibrent et renforcent ton foie, permettent une action sébo-régulatrice et soulagent l’inflammation. Le plus, c’est que ta tisane est 100 % d’origine naturelle et certifiée bio.

Routine acné - Skin & Out

Pour aller plus loin

Bien entendu, tu es libre de faire comme tu le sens, nous l’encourageons simplement à faire ton choix de façon informée, et à ne pas te faire d’illusions : la pilule ne soigne pas l’acné.

Nous ne sommes pas médecins. Si tu as le moindre doute, nous t’invitons à te rapprocher d’une professionnel de santé comme un(e) endocrinologue qui sera en mesure de poser un diagnostic précis et te proposer une pilule adaptée si c’est ton choix.

Et si tu as des questions, si tu as envie de savoir si la solution pourrait te correspondre, écris-nous à lateambouton@skinandout.fr ou prendre rendez-vous avec ta coach Skin & Out.

Sources

  • (1) Inflammation – Institut National du Cancer
  • L’acné, maladie du follicule pilosébacé – Société Française de Dermatologie.
  • Webster GF. Acne vulgaris. BMJ. 2002 Aug 31;325(7362):475-9. PMID: 12202330; PMCID: PMC1123998.