Détox et Acné - Skin & Out

L’origine des cicatrices d'acné

L’inflammation commence à diminuer, les boutons sont maintenant derrière toi mais tu observes tout de même quelques traces ? Bien que ça puisse être agaçant on te l’accorde, c’est un processus normal !

Ça n’empêche que tu te poses des questions : Pourquoi certains boutons laissent une tache et d’autres non ? Pourquoi celle-ci est en relief, l’autre en creux ? Et comment unifier tout ça ?

L’objectif de cet article est d’abord de comprendre, car comprendre c’est reprendre le pouvoir et mieux trouver les solutions adaptées par la suite. Alors c’est parti, on t’embarque dans le monde complexe mais passionnant des cicatrices !

Bien comprendre la structure de la peau

La peau est l’enveloppe du corps, elle fait la continuité avec les membranes recouvrant les cavités de l’organisme. Elle se divise en 3 régions superposées : l’épiderme (à la surface de la peau), le derme et enfin l’hypoderme, avec leurs lots de glandes annexes assurant chacune des fonctions bien précises.

La peau est un organe de protection sujet à de nombreuses évolutions. En cas de plaie par exemple, elle doit être en mesure de se refermer pour retrouver son état initial. C’est ça le processus de cicatrisation.

La cicatrisation : comprendre le mécanisme

D’un point de vue physiologique, ce processus se déroule en quatre phases principales :

La phase vasculaire, l’inflammation, la prolifération et le remodelage (ou maturation).

  • La phase vasculaire (à l’instant T) : Les vaisseaux sanguins se dilatent, ce qui provoque une augmentation de la perméabilité vasculaire et une fuite du plasma (la partie liquide du sang où se trouvent les cellules sanguines). Les vaisseaux se contractent à nouveau pour éviter les pertes sanguines en attendant la formation d’un caillot.
  • La phase inflammatoire (1 jour) : Des cellules magiques arrivent pour nettoyer et éliminer les tissus morts, les germes ou encore les bactéries. Dans ce cas, on observe souvent des rougeurs, des oedèmes ou gonflements, des douleurs voire une sensation de chaleur sur la peau.
  • La prolifération (3 à 10 jours) : C’est la phase cruciale où le collagène* et d’autres tissus sont produits en grande quantité, permettant de combler la perte de substance sur la peau. La peau se referme, et c’est à ce moment que l’on voit apparaître une cicatrice primaire.
  • La remodelage (environ 20 jours) : La cicatrice va poursuivre sa maturation. Les fibres s’arrangent entre elles pour devenir plus souples. La peau se referme de manière définitive, avec bien souvent l’apparition d’une cicatrice ou d’une trace. Toutes les plaies ne laissent pas forcément une marque ou une cicatrice, cela dépend en partie de l’élasticité de la peau, de sa capacité à se refermer, de l’importance de la plaie, du milieu dans lequel la plaie a pu évoluer… et autres facteurs cités ci-dessous.

* Le collagène est une protéine sous forme de fibres. Il a de nombreux bienfaits pour notre corps comme la régénération des tissus, l’élasticité des tissus et de la peau, apport en eau, souplesse et résistance.

C’est un acteur essentiel de la réparation de la peau.

Les différents types de cicatrices

Maintenant que tu en sais plus sur le cicatrisation de manière générale, voyons comment identifier les cicatrices d’acné.

Selon une étude réalisée par Jacob et al., on distingue 2 types de cicatrices :

les cicatrices atrophiques (ou en creux) et les cicatrices hypertrophiques (ou en relief).

En règle générale, elles sont classées selon la perte ou le gain de collagène sur la peau, ou encore une pigmentation post inflammatoire (les fameuses taches).

Selon Clark et al., les cicatrices atrophiques sont elles-mêmes divisées en trois catégories distinctes selon la forme du creux.

  • Les cicatrices atrophiques ou en creux : Ce sont des petites marques sur la peau, également connues sous le nom de cicatrices atrophiques, peuvent être senties sous les doigts.
  • Les cicatrices hypertrophiques ou en relief : Les cicatrices hypertrophiques sont caractérisées par un léger relief par rapport au niveau normal de la peau.

On te recommande de lire notre article qui t’aide à différencier les taches et les cicatrices d’acné.

Comment se forment chacune d’entre elles ?

Les cicatrices atrophiques ou en creux

Elles apparaissent quand les couches supérieures de la peau (c’est-à-dire l’épiderme) sont endommagées, ainsi que les couches plus profondes. La plaie issue du bouton est progressivement remplacée par un tissu granuleux composé de fibres de collagène.

Bien que le tissu de remplacement puisse aider la peau à se régénérer et cicatriser, il peut être visible : c’est une cicatrice en creux.

Les cicatrices hypertrophiques ou en relief

La formation des cicatrices en relief s’explique bien souvent par une production excessive de collagène pour réparer le derme. Le tissu composé de fibres de collagène est alors plus dense, modifie le volume à la surface de la peau : c’est une cicatrice en relief.

Nb: Dans certains cas, la peau a du mal à se régénérer et s’accentue, entraînant une prolifération continue et anormale des fibres de collagène : c’est ce qu’on appelle une cicatrice chéloïde.

Sommes-nous tous égaux face aux cicatrices ?

Comme pour les boutons, certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à l’apparition des cicatrices. Il existe des facteurs internes et externes qui peuvent accentuer leur apparition.

Les facteurs internes influençant les cicatrices

  • La génétique : Plusieurs études ont pu mettre en évidence que certains patients ou participants d’études déclaraient avoir eux même des antécédents familiaux de cicatrices d’acné. D’autres part, les peaux plus foncées ont tendance à être plus sujettes à l’hyperpigmentation.
  • La durée de l’acné : Lorsque l’acné arrive très tôt à l’adolescence ou lorsque l’acné dure pendant plusieurs années, il est possible que les cicatrices soient plus importantes.
  • Le degré de “sévérité de l’acné” : Les cicatrices sont en général d’autant plus présentes quand l’acné est sévère et que l’inflammation est longue et profonde. Plus les couches de la peau sont endommagées, plus elle a du mal à se restaurer pour retrouver son aspect initial.
  • Le sexe : Les hormones peuvent être impliquées dans l’appartion des cicatrices, en particulier les œstrogènes chez la femme et les hormones androgènes chez les hommes, entrainant bien souvent une vasodilatation et une inflammation. Pour rappel, ce sont deux paramètres souvent à l’origine de l’apparition des boutons, et qui dit boutons dit parfois plus de chances d’avoir des cicatrices

Les facteurs externes influençant les cicatrices

  • Le tabac : Il pourrait augmenter la perte d’eau au niveau de l’épiderme, avec une altération du tissu conjonctif et des cellules pouvant dégrader le collagène et les fibres élastiques. Tous ces changements pourront ainsi avoir un impact sur la barrière cutanée.
  • L’exposition au soleil : En cas d’exposition au soleil prolongée et non protégée, les rayons UV peuvent créer du stress oxydatif sur la peau, ce qui peut accentuer les cicatrices ou ralentir leur disparition.

Une fois les facteurs influençant l’apparition des cicatrices identifiées, il est alors intéressant de mettre des actions en place pour essayer de limiter leur apparition.

Une chose est sûre, c’est qu’au-delà des facteurs ci-dessus, un facteur commun à tout le monde pour éviter la cicatrice d’acné est la bonne gestion du perçage et de la phase de cicatrisation du bouton.

Règle n1 : ne jamais manipuler un bouton tant que celui-ci n’est pas arrivé à maturation (est devenu blanc). Dans cette phase là, laisse ton bouton tranquille ! Contente toi de ta routine less is more, un stop-boutons matin et soir sur la cible et un patch lorsque tu es tenté de le toucher.

Règle n2 : lorsqu’un bouton est arrivé à maturation, alors oui, tu peux le percer !

Cependant, il est essentiel que tu adoptes les bons gestes pour le faire afin d’éviter de laisser des marques. Rendez-vous par ici pour suivre toutes nos étapes pour bien percer ton bouton et accompagner sa phase de cicatrisation.

Reste connecté.e par ici ! On te donne toutes les solutions naturelles IN et OUT pour améliorer l’apparence des cicatrices dans les prochains articles.