Search

PARLONS BOUTONS AVEC EMMA


Aujourd’hui sur parlons boutons, nous recevons Emma. Emma a eu de l’acné adulte et décrit sa guerre des boutons comme une aventure “douloureuse mais passionnante”. Elle nous parle des changements qui ont vraiment impacté sa peau, que ça soit par la nutrition, la complémentation ou les soins. Ce podcast est un beau témoignage de l’impact que peut avoir l’écoute de soi et de son corps dans le traitement de l’acné. Emma est aussi la preuve qu’avec les bons conseils et de la patience, on peut soigner son acné naturellement et en profondeur. 





Raconte nous ton histoire avec l’acné 

Elle est assez fastidieuse et douloureuse. J’ai commencé à avoir de l’acné à l’adolescence mais la prise de pilule à 17 ans a été une bombe à retardement pour moi. Lorsque j’ai arrêté la pilule à 25 ans, mon acné d’adulte est apparue comme je n’en avais jamais eu avant. Une acné inflammatoire avec des microkystes, boutons blancs…sur les épaules, dos, torse, visage notamment les mâchoires et pommettes. Un désastre.

J’ai tout de suite consulté des professionnels de la santé : gynécologues, dermatologues qui m’ont prescrit des dizaines de traitements (oraux, antibiotiques locales, lotions asséchantes etc…). Ces solutions n’ont pas forcément eu un effet positif sur moi puisque mes problèmes étaient toujours là années après années. Le désespoir s’installant, j’ai décidé de tout remettre en question. Ça n’a pas été facile, car remettre en question les conseils de professionnels de la santé c’est toujours délicat, je respecte beaucoup ces professions – mais il fallait agir! J’ai décidé de m’écouter et de reconnecter avec la nature. Je faisais de l’acné une obsession, il a fallu faire table rase de tout ça et trouver un moyen de réconciliation.

Quels sont les traitements que tu as essayé ? Qu'en as-tu pensé ?

J’ai commencé par me renseigner sur les alternatives possibles. La peau s’exprime, mais le vrai problème de fond est sûrement ailleurs. Je recommande de se faire accompagner -  moi j’ai cherché à comprendre avec la naturopathie. J’ai rencontré une naturopathe bienveillante et à l’écoute. L’écoute est la première étape vers le chemin de la guérison : on se sent déjà libérée d’un poids, d’une souffrance.

Elle m’a donné de supers recommandations – grâce à cela je suis arrivée aujourd’hui à des résultats au delà de mes espérances. Ensemble, on a vaincu l’acné en un an. Il a fallu prendre son mal en patience, mais les efforts paient. J’ai surtout travaillé sur l’alimentation, la gestion émotionnelle et la complémentation.

Les étapes prises par Emma : 

IN :

ÉTAPE 1 : LIBÉRER LE FOIE, RENFORCER LE MICROBIOTE

L’acné est une manifestation de surface qui cache un problème de fond. La partie qu’il a fallu traiter en priorité était la digestion, dont l’intestin qui est un filtre primordial – et le foie qui avait ramé pendant de longues années à cause de la prise d’hormones synthétiques liée à la pilule et à la prise d’antibiotiques. Quoi que je fasse et quoi que je mette dans mon organisme, si ces organes là étaient épuisés, cela ne servait à rien de commencer par un régime alimentaire sain. Il fallait commencer par libérer ces organes et les aider à mieux travailler pour qu’ils puissent mieux assimiler les nutriments et compléments alimentaires que je leur apportais. 

Pour le foie : chardon-marie, desmodium en teinture mère (Skin & Out te conseille la cure Ergypure - Lien : Détox Hépatique)

Pour l’intestin : probiotiques pour renforcer le microbiote, afin de mieux assimiler les aliments qui rentrent ( Skin & Out te conseille les probiotiques suivantes pendant 1 mois minimum – Lien : Probiotiques)

ÉTAPE 2 : RÉADAPTER SON ALIMENTATION 

Je sortais de plusieurs années de malbouffe, donc il a fallu retrouver une logique alimentaire pour pouvoir apporter à mon corps un maximum de nutriments : 

·    un apport majoritaire de fruits et légumes

·    la diminution de ma consommation en viande, que j’ai remplacée par des protéines plus saines et moins lourdes pour l’organisme : petits poissons gras, protéines végétales

·    consommation d’épices : pour la couleur, saveur et les propriétés anti-inflammatoires, notamment le curcuma !

·    bien s’hydrater : je ne buvais pas assez. C’est essentiel de boire toute la journée.


OUT :

ÉTAPE 1 : NETTOYER

Je me suis beaucoup renseignée sur le nettoyage de la peau. Il y a énormément d’infos qu’il faut filtrer, il faut trouver ce qui nous convient car c’est très personnel. Moi ce qui me convient c’est de me nettoyer le visage tous les soirs avec du savon d’Alep et de l’eau.

ÉTAPE 2 : HYDRATER

J’utilise beaucoup l’huile de jojoba, une huile à la composition très proche du sébum qui a l’avantage de réguler sa sécrétion. Au début j’ai eu un effet rebond : quand j’ai arrêté toutes mes crèmes conventionnelles hydratantes, j’ai eu un moment d’adaptation avec une poussée de boutons. Cependant après 3-4 mois d’utilisation d’huile de pression à froid, j’ai constaté un rééquilibrage assez nette de ma peau.

J’utilise l’huile de jojoba matin et soir, seule ou avec des microtraces d’huiles essentielles que j’applique dans le creux de ma main. Les huiles essentielles sont à utiliser avec précaution, car ce sont des produits très concentrés.

ÉTAPE 3 : TRAITER

Pour les inflammations j’ai utilisé essentiellement de l’huile de tea tree, une goutte sur le doigt et c’est tout. Ce n’est pas très original mais c’est simple et radical.


Attention : Skin & Out recommande d’utiliser l’huile essentielle de tea tree avec précaution pour éviter tout risque de brûlure de peau. Tu peux diluer une ou deux gouttes avec du gel d’aloe vera, de l’huile d’amande douce ou de jojoba. À ne pas utiliser si tu es enceinte !

Comment es-tu sortie de l’emprise du bouton (stress, anxiété etc…) ?

Internet apporte beaucoup d’informations et de bonnes ondes. Je me suis beaucoup renseignée sur les blogs de certaines filles qui ont réussi à venir à bout de leur acné. Je me raccrochais à ses messages d’espoirs : si elle l’a fait, je peux le faire et je vais y arriver !

2 points clés : bien m’entourer, et aller chercher les témoignages d’espoir.

Quelle est la plus grosse absurdité que tu as entendue au sujet de l'acné ?

L’idée d’assécher les boutons : les boutons ont plein de raisons d’être et d’exister. Il n’y a pas qu’une cause et solution. Une peau acnéique peut être une peau déshydratée. Quand on l’assèche d’avantage, la peau essaie de compenser et produit davantage de sébum. Il faut arrêter avec les produits agressifs, tout ce qu’il faut c’est de la douceur et la patiente.

En plus, quand on reçoit une ordonnance avec un produit un peu fort, on a tendance à s'y accrocher coûte que coûte, et finalement on devient un peu passif dans notre façon de se soigner. Alors qu'en faite, l’essentiel pour trouver la solution est de se connaître, de connaître la nature de sa peau et de comprendre comment elle fonctionne. Le jour où j’ai compris cela, ça a été une révolution pour moi. Je me suis enfin sentie active, responsable et experte de ma propre santé. 

Une fois que tu as compris les mécanismes de l’inflammation, de la peau et de l’organisme – tu peux ensuite anticiper les futurs problèmes. Quand tu vas faire un écart, tu peux te dire que ce n’est pas grave et tu sais comment anticiper et éviter la future crise inflammatoire d’acné.

Il ne faut pas voir ces changements comme des changements restrictifs. La restriction est un ennemi, interpréter ça comme un régime peut conduire à des frustrations. Je préfère dire que j’ai changé mon mode de vie plutôt que de dire que je me suis lancée dans une diète restrictive ou un régime. Ce sont deux mots différents aux perceptions très différentes. Aujourd’hui je n’ai pas du tout l’impression d’être privée.

Comme ce sont des produits qui font du bien à ton corps, ton corps en demande plus. Tu trouves un équilibre et tu sais ce qui te plaît et qui te fais bien.Ça ne veut pas dire qu’on fait n’importe quoi ensuite, je fais toujours attention, mais en tout cas je ne me sens pas privée aujourd’hui.

Quelle est la chose qui te manque le plus dans ta lutte contre l’acné ?

L’acné a duré 12 ans pour moi, 12 ans sans traitement long terme efficace. J’ai galéré pendant longtemps alors que les solutions n’étaient pas si compliquées que ça et étaient à ma portée. J’aurai aimé rencontrer la personne qui aurait pu me dire « ne t’inquiètes pas - avec une bonne hydratation, une bonne alimentation et quelques gestes simples au quotidien tu peux adopter une vie saine et retrouver une peau nette ». Il a fallu attendre 12 ans avant de comprendre que les solutions étaient en moi et qu’il fallait que je m’écoute.

J’ai pris conscience de tout ça à 28 ans et mon acné a mis un an à disparaître à partir du moment où j’ai compris. 

 Emma se forme actuellement en naturopathie pour pouvoir, à terme, accompagner les femmes dans leur réconciliation avec leur féminité (poids, hormones, acné, endo...). Nous te tenons au courant dès qu'elle sera prête à recevoir. D'ici là tu peux la suivre sur insta @endokarmaa. 


De plus, si tu souhaites consulter la naturopathe qui a accompagé Emma, voici son site :

https://www.sabinemonnoyeur-naturopathe.com

All rights reserved. © 2020 skin & out

  • SoundCloud
  • Instagram