Search

Pilule & Acné : Quel Lien ?

Updated: Mar 4

En septembre 2019, on a fait le choix d'arrêter la pilule. Notre but aujourd’hui n’est pas de faire peur ni de culpabiliser la prise de pilule. Notre mission est d’informer, notamment sur son rôle dans l'acné. Parce-que figure-toi que 14% des prescriptions de pilule ciblent des problèmes de peau, dont l'acné(1). Mais alors, quel est ce lien pilule-acné ? La pilule peut-elle réellement traiter l'acné ?



Nous avons toutes les deux commencé à prendre la pilule à l’âge de 18 ans.

À nous deux (25 et 27 ans), cela fait maintenant 16 ans de pilule.  5840 jours sous contraceptif hormonal.


Ce constat on l’a eu au moment de notre déclic en septembre (notre histoire). Ça faisait déjà quelques temps que l'on se demandait s’il fallait arrêter la pilule. 


Tu l’as sûrement remarqué mais c’est un réel mouvement en ce moment. On voit de plus en plus de vidéos, d’articles, de témoignages…de femmes qui arrêtent la pilule ou de femmes qui témoignent d’expériences qui donnent vraiment envie d’arrêter.


Notre but aujourd’hui n’est pas de faire peur ni de culpabiliser la prise de pilule. Notre mission, c’est d’informer. Parce qu’en fait, est-ce qu’au moment où l’on t’a prescrit la pilule on t’a vraiment expliqué comment elle fonctionne ? Comment elle agit sur ton corps et sur ta peau ?


Nous en tout cas, on n’en avait aucune idée et on a voulu se renseigner. On a assisté à une super conférence en septembre, organisée par @MarionNutrition : Bien vivre sous pilule et post pilule grâce à la nutrition.

Marion est nutrithérapeute : elle aide les femmes à agir sur leurs dérèglements hormonaux par la nutrition. Elle a elle-même souffert d’acné et y a mis fin sans pilule, ni médicaments - simplement en changeant son alimentation.


Grâce à Marion on a commencé à se poser les bonnes questions et à réellement s’informer sur la pilule et son rôle dans l’acné. On a mené notre enquête et voici les points à retenir.


De quoi la pilule est-elle composée ? 


La pilule libère des hormones “synthétiques” qui se substituent aux hormones naturelles. Il existe deux types de pilules principales :

Les pilules “oestroprogestatives” qui contiennent une association d’œstrogène et de progestérone. Ce sont les pilules les plus prescrites.

Les pilules “micro-progestatives” qui contiennent seulement du progestatif.

Les deux pilules ont la même fonction : t’empêcher de tomber enceinte.


Quelle est son action ?


La première fonction de la pilule est de délivrer une dose d’hormones synthétiques plus importante que la dose naturellement produite par ton corps. Ces doses d’hormones synthétiques font croire au cerveau qu’il y a assez d’hormones en circulation dans le sang, et qu’il n’est donc pas nécessaire que les ovaires en produisent.  La production d’hormones naturelles s’arrête et le cycle d’ovulation avec - la possibilité de tomber enceinte est donc fortement réduite. D’une certaine façon on peut dire que la pilule arrête la connexion cerveau-ovaires et pousse les ovaires à rentrer phase “d’hibernation”.


Et mes règles, alors ?


Tes règles s’arrêtent avec ton cycle. Les règles que tu as sous pilule oestroprogestative (et non micro-progestative qui se prend en continu) sont des saignements de “privation” liés à l’arrêt soudain d’hormones de synthèse - ce ne sont pas tes “vraies” règles.


Comment certaines pilules peuvent-elles diminuer l’acné ?


Les ovaires produisent également des androgènes, hormones “masculines”.  Lorsqu’elles sont produites en excès, celles-ci stimulent la production de sébum et l’épaississement de la peau, ce qui risque de déclencher le mécanisme de formation du bouton.

En mettant les ovaires en hibernation, certaines pilules vont éliminer la production d’androgènes, et donc la production de sébum. Résultat, l’acné va être réduite.


Et après ?


Lorsque tu arrêteras la pilule, il faut que tu sois consciente que ton cycle naturel reprendra son rythme et avec cela, sa production d’androgènes. Tu risques donc de voir ton acné réapparaître. 


Ce qu’on ne te dit pas :


Il est important que tu saches que la pilule est une dose d’hormones synthétiques qui vient remplacer la dose d’hormones naturelles que ton corps a l’habitude de produire. Celles-ci vont agir sur ton cycle ou plutôt le supprimer (de manière réversible), mais peuvent aussi agir sur le reste de corps - même si chacun réagit différemment.

Ces hormones synthétiques passent par ton foie et peuvent donc lui demander un effort supplémentaire. Elles peuvent affecter ton microbiote intestinale(2), et jouer sur ton indice glycémique(3) ou encore créer des carences en vitamines et en minéraux tels que le zinc ou les vitamines du groupe B(4).

Ces altérations peuvent jouer un rôle important dans l’apparition de l’acné. Il existe donc des cas où la pilule peut faire apparaître ou aggraver l’acné (c’est notre cas !)


Notre conclusion : 


La pilule remplit sa fonction principale, celle d’un contraceptif efficace. 

Sa prescription ne doit cependant pas être confondue avec celle d’un médicament contre l’acné. Certes, la pilule te donnera peut-être des moments de répit pendant lesquels tu auras une peau plus lisse. Mais attention, elle ne fait que masquer le problème et celui-ci reviendra inévitablement le jour où tu arrêteras la pilule. En plus, la pilule peut aggraver certains facteurs déclencheurs et donc parfois empirer ton acné.


Initialement, nous avions fait le choix de prendre la pilule pour notre peau. Dans notre démarche vers un traitement plus naturel et parce qu’elle a aussi aggravé notre acné, on a fait le choix de l’arrêter. Tu es libre de faire comme tu le sens, nous t’encourageons simplement à faire ton choix de façon informée, et à ne pas te faire d’illusions : la pilule ne soigne pas l’acné.


Si tu choisi de prendre la pilule, nous t’encourageons à aller voir un endocrinologue pour être sûre que celle-ci te corresponde parfaitement (grâce à une simple prise de sang) !


Pour celles qui souhaitent arrêter mais qui ont peur pour leur acné, c’est un sujet qu’on va traiter ensemble sur ce blog ! On parlera aussi d’autres moyens de contraception qui peuvent remplacer la pilule si tu choisis d’arrêter.


Et si tu veux aller plus loin, n’hésite pas à t’inscrire à la masterclass de Marion Nutrition via ce lien : https://payhip.com/b/v2qT



Sources Citées :

(1) Dr. Jolene Brighten. (2019). Beyond The Pill. New York: HarperCollins Publishers

(2) Khalili, H. (2016, March). Risk of Inflammatory Bowel Disease with Oral Contraceptives and Menopausal Hormone Therapy: Current Evidence and Future Directions. Retrieved January 2020, from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4752384/?report=classic.

(3) Lopez, L. M., Grimes, D. A., & Schulz, K. F. (2014, April 30). Contraceptifs hormonaux et mode d'utilisation par l'organisme des glucides chez les femmes sans diabète. Retrieved December 2019, from https://www.cochrane.org/fr/CD006133/contraceptifs-hormonaux-et-mode-dutilisation-par-lorganisme-des-glucides-chez-les-femmes-sans.

(4) Palmery, M., Saraceno, A., Vaiarelli, A., & Carlomagno, G. (2013, July). Oral contraceptives and changes in nutritional requirements. Retrieved December 2019, from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23852908.


Autres sources :

https://www.justenaturo.com/post/la-pilule-une-solution-pour-votre-acné-vraiment

https://www.gynandco.fr/comment-fonctionne-la-pilule/

http://www.mayoclinic.com/health/birth-control-pill/WO00098/NSECTIONGROUP=2

Marion Nutrition, Conférence Bien vivre sous pilule et post pilule grâce à la nutrition, 16/09/2019

All rights reserved. © 2020 skin & out

  • SoundCloud
  • Instagram