Point noir et filament sébacé - Skin & Out

Comment différencier les points noirs et les filaments sébacés ?

Les filaments sébacés et les points noirs se trouvent au même endroit : les pores de la peau.

Mais comment les différencier ? Comment se forment-ils ? Comment les atténuer ?

On t’explique tout dans cet article !

Commençons par le commencement : Les pores de la peau

Pour bien comprendre comment se forment les filaments sébacés et les points noirs, il faut savoir qu’à l’intérieur de chaque pore de la peau, tu as un petit orifice qu’on appelle un follicule pilo-sébacé.

Il s’agit d’un tuyau au fond duquel se trouve la racine d’un poil de duvet ainsi qu’une glande sébacée, qui fabrique le sébum (la graisse protectrice de la peau).

Tu l’auras deviné, tout se joue à l’intérieur de ce follicule pilo-sébacé !

Les filaments sébacés : Qui sont-ils ?

Les filaments sébacés sont un peu les incompris de notre peau ! En effet, nous sommes nombreux à les confondre avec les points noirs, ce qui nous empêche de les traiter correctement…

En fait, les filaments sébacés sont des petites formations filamenteuses présentes dans chaque pore de la peau et qui se forment naturellement dans le follicule pilo-sébacé.

lls sont de couleur blanchâtre ou gris et se situent principalement sur les zones où la peau produit plus de sébum = front, nez et menton.

Malgré que leur apparence puisse sembler peu esthétique, ils jouent un rôle très important ! Ils agissent comme des voies de transport entre le follicule et la surface de la peau pour permettre au sébum de s’écouler et donc maintenir l’hydratation cutanée.

Les filaments sébacés sont donc essentiels au bon équilibre de ta peau. Elle en produit naturellement et tout le monde en a !

Il est donc impossible de s’en débarrasser définitivement. Mais bonne nouvelle, étant plus visibles chez les personnes ayant la peau grasse ou les pores dilatés, il est possible de diminuer leur apparence.

Et Les points noirs ?

À la différence des filaments sébacés, les points noirs ne sont pas produits naturellement par la peau. Ils résultent plutôt d’un déséquilibre cutané.

En effet, un point noir se forme lorsque la glande sébacée va produire trop de sébum, obstruant ainsi le follicule pilo-sébacé jusqu’à la surface de la peau.

Le sébum se mélange alors aux cellules mortes présentes à la surface, formant ainsi un petit bouchon qui bouche et élargit le pore. Ce petit bouchon va ensuite s’oxyder au contact de l’air et noircir pour former un point noir.

Le point noir est donc un filament sébacé qui a mal tourné car le pore s’est obstrué. Contrairement au filament sébacé qui s’enfonce en profondeur, le point noir lui reste à la surface de la peau et bouche le pore.

Mais comment bien différencier les filaments sébacés des points noirs ?

Beaucoup de personnes confondent filaments sébacés et points noirs car ils se situent tous les deux dans les pores de la peau et sont très souvent localisés sur la zone T.

Pour bien les différencier :

Les filaments sébacés sont blanchâtres ou gris lorsque la pointe du filament s’oxyde au contact de l’air. Lorsqu’on les extrait, ils ressemblent à un fil blanc.

Les points noirs forment un bouchon noir, en surface ils sont plus larges et plus noirs que les filaments sébacés.

Filaments sébacés et points noirs : comment les diminuer

Les don’ts :

On a tendance à penser que les filaments sébacés et points noirs doivent être extraits par la manière forte, soit en les perçant manuellement, soit avec des masques peel-off.

Même si ces techniques sont très satisfaisantes et fonctionnent sur l’instant, elle peuvent être contre-productives :

  • Les filaments sébacés : La peau en a besoin pour son équilibre, en les retirant, elle va se mettre à en reproduire naturellement.
  • Les points noirs : L’extraction peut abimer la barrière cutanée qui, pour se défendre, va produire plus de sébum et donc recréer des points noirs.

Pour des résultats sur le long terme il est donc essentiel d’opter pour la méthode douce !

Les do’s :

  • En institut pour des résultats immédiats :

Pour extraire tes points noirs nous avons de très bons retours sur les nettoyages de peau.

Lors du nettoyage, le médecin exerce une micro-incision sur les points noirs et évacue l’intérieur pour favoriser sa disparition sans altérer la barrière cutanée.

  • Avec la cosmétique pour maintenir les résultats dans le temps :

Pour limiter l’apparence des filaments sébacés et l’apparition de points noirs sur le long terme, la solution se cache dans 2 actifs : l’acide salicylique et la niacinamide.

L’acide salicylique est lipo-soluble : il a le pouvoir de traverser le sébum pour agir jusqu’au fond des pores. Il va donc dissoudre le sébum accumulé dans les pores et les désincruster.

La niacinamide est sébo-régulatrice : elle permet d’éviter que la glande sébacée ne produise trop de sébum et donc obstrue les pores.

En réduisant la production de sébum et en désincrustant les pores, cela va permettre de prévenir l’apparition de points noirs et réduire l’apparence des pores pour des filaments sébacés moins visibles.

Mais attention à ne pas être trop impatient.e. ! Les actifs ont besoin de temps pour agir et dévoiler leur super pouvoir.

En parlant de super pouvoir, notre soin stop-boutons contient 2% d’acide salicylique et 1% de bakuchiol, qui comme la niacinamide, est sébo-régulateur.

Il est donc également efficace sur les points noirs et filaments sébacés ! Pour cela, tu peux l’appliquer 2 fois par jour sur les zones concernées.

Soin stop-boutons - Skin & Out

Et spoiler alert : Une nouveauté, qui contient de l’acide salicylique et de la niacinamide, arrive bientôt pour t’aider à diminuer l’apparence de tes pores et limiter l’apparition de point noirs !!

Tu veux en savoir plus sur la routine à adopter lorsque tu as des filaments sébacés ? Rendez-vous fin avril pour des articles dédiés 😉

Pour les points noirs, on t’en dit plus ici : Tout savoir sur le point noir.